Fortes chaleurs et conduite automobile 

En été, lorsque la température dépasse les normales saisonnières, vous et votre véhicule êtes soumis à des conditions éprouvantes. Les jours de canicule, le nombre de tués et de blessés graves augmente de 14%. Comment bien se préparer.

 

ibs canicule

© Patrick Decorte

 

 

Préparer votre véhicule

En période de forte chaleur, lorsque la température maximale égale ou dépasse les 30°, le nombre de dépannages est en hausse de 20%. Dans la plupart des cas il s’agit de problèmes de batteries (fortement sollicitées par les climatisations) et des systèmes de refroidissement du moteur. Des pneus mal gonflés ou usés sont également la source de nombreuses demandes d’intervention. Quelques mesures simples permettent de diminuer fortement le risque de panne ou d’incident.

Vérifiez la pression des pneus
Par fortes chaleurs, une pression inférieure à celle recommandée par le constructeur augmente le risque d’éclatement pendant la conduite.

Préférez les pneus d’été
Les pneus d’hiver ne sont pas adaptés à une conduite estivale. Utilisés dans des conditions de chaleurs extrêmes, ils se déforment et s’usent beaucoup plus vite.

Contrôlez les niveaux
Lorsque les températures sont en hausse, la mécanique de votre voiture est très fortement sollicitée. Ne négligez pas les niveaux d’huile, du liquide de refroidissement etc.

Ne laissez pas de produits inflammables dans votre véhicule
Si celui-ci est resté garé au soleil la température peut monter jusqu’à 80° dans l’habitacle et des produits tels que les gels hydroalcooliques, les aérosols ou les alcools peuvent déclencher un incendie.

Aérez votre véhicule avant le démarrage
Dans une voiture restée au soleil, la température intérieure peut atteindre 50° au bout de quelques minutes seulement ! Il est donc recommandé de bien aérer avant le départ et de laisser ensuite les fenêtres ouvertes pendant quelques minutes afin d’évacuer l’air surchauffé.
Votre système de climatisation sera ensuite plus efficace, et votre batterie moins sollicitée.

 

Conduire dans les meilleures conditions

Si votre véhicule doit être prêt pour un trajet sous un soleil de plomb, il ne faut toutefois pas négliger la préparation de l’environnement du conducteur.

L’institut Vias, expert en sécurité routière, a analysé l’incidence de la chaleur sur notre comportement au volant. Ludo Kluppels, psychologue : ”La chaleur provoque une sorte d’épuisement psychique de l’individu qui se montre alors moins patient qu’en d’autres circonstances. Quand les conducteurs ont chaud, ils en deviennent irritables et plus prompts à se mettre en colère, plus vite frustrés et plus impulsifs.”
Prévoir de bonnes conditions de conduite rendra votre trajet plus sûr et plus agréable.

Planifiez vos longs déplacements durant les heures fraîches
La période de la journée la plus fraîche se situe entre 5h et 9h du matin.

Garez votre véhicule à l’ombre
ou utilisez des pare-soleils pour éviter de retrouver un volant de voiture brûlant et un habitacle étouffant.

Privilégiez une température modérée (entre 22 et 25°) dans l’habitacle
Une climatisation réglée trop bas vous expose à un risque de choc thermique et à un refroidissement.

Optez pour un rafraîchissement de l’air indirect
Pour bien rafraîchir votre véhicule, orientez les buses d’air frais vers le haut. Vous rafraîchirez ainsi plus vite la couche d’air située dans la partie haute de l’habitacle. Evitez certainement de diriger le flux d’air froid directement sur vous.

Faites des pauses et prévoyez de vous hydrater régulièrement
Gardez de l’eau fraîche dans votre véhicule, car par temps chaud vous en aurez plus besoin. N’hésitez pas non plus à vous reposer car les fortes chaleurs induisent une plus grande fatigue et une diminution de la concentration au volant.

Portez des vêtements légers
Mais attention, conduire torse nu vous expose en cas d’accident à de graves brûlures pouvant être causées par votre ceinture de sécurité ou un airbag.

 

Stéphane PEETERS
IMPACT 360

 

Source: secunews.be ©