Le CO, quand un "tueur silencieux" s’invite chez vous

Chaque année, un millier de personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone. Inodore et incolore, ce gaz non détectable par le goût est, la plupart du temps, issu d’appareils de chauffage à combustion (gaz naturel, bois, charbon, pellet, butane, pétrole, etc.) ou de production d’eau chaude à gaz mal entretenus ou défectueux.

 

Secours IBS

© Patrick Decorte

 

Bien que les femmes enceintes, leur fœtus, les enfants et les personnes âgées soient les plus sensibles à ce fléau, il suffit que la concentration de CO dans l’air ambiant soit de 1,28% pour entrainer la mort de toute personne exposée, dans les trois minutes. Il est donc vital d’agir en conséquence !

 

Comment déceler une exposition au CO ?

Elle peut être détectée par la présence de symptômes tels que migraines, nausées, vertiges ou sentiment de fatigue surtout lorsque ceux-ci se produisent systématiquement dans les mêmes pièces et disparaissent dès que vous les quittez. Un changement de comportements de vos animaux domestiques peut également être significatif.

De plus, pour les appareils fonctionnant au gaz, soyez attentif à la couleur de la flamme car si celle-ci tend vers le jaune-orange, c’est le signe d’une mauvaise combustion et par conséquent d’une production de monoxyde de carbone.

 

Que faire en cas d’accident ?

  • AEREZ immédiatement le local concerné en ouvrant portes et fenêtres.
  • EVACUEZ tous les occupants de la pièce.
  • APPELEZ le 112 en précisant que vous suspectez une intoxication au CO.
  • ATTENDEZ les secours en restant à l’extérieur.

 

Comment prévenir l’intoxication au CO ?

- Tenez compte que la puissance de votre appareil de chauffage doit être adaptée au volume de la pièce à chauffer et faites le installer et entretenir régulièrement par un installateur agréé ;

- Assurez-vous que votre cheminée ait un bon tirage et faites-la contrôler annuellement par un professionnel qualifié ;

- Choisissez votre appareil de production d’eau chaude en fonction de l’usage auquel il est destiné ;

- Méfiez-vous des appareils de chauffage d’appoint fonctionnant au pétrole, kérosène ou au gaz : évitez de les utiliser pendant plus de 2 heures consécutives et veillez surtout à ce que la ventilation du local soit suffisante.

 

Et le détecteur CO dans tout ça ?

Bien qu‘il n’ait aucune action sur la survenue de l’intoxication, le détecteur CO reste aujourd’hui un excellent moyen préventif COMPLEMENTAIRE. Lors de votre achat, veillez à la présence sur l’emballage d’une certification selon la norme «EN 50291» et référez-vous scrupuleusement à la notice technique de l’appareil pour son placement et son utilisation.

  

C’est ensemble, en respectant ces quelques règles et en appliquant au quotidien des gestes simples, que nous contribuerons à l’amélioration de la sécurité.

 

Pascal ANNERAUD

Adjudant au Service Incendie de Liège

Source: secunews.be ©