Shouldersurfing : soyez vigilant au bancontact

 

Procédé classique, le shoulder surfing est un stratagème utilisé pour connaître votre code secret et dérober votre carte de banque, puis l'auteur retire aussitôt de l'argent à un bancontact ou effectue rapidement des achats avec la carte en question.

Concrètement, cette technique consiste à regarder par-dessus votre épaule (shoulder surfing) au moment précis où vous effectuez une opération bancaire devant un distributeur, dans un commerce, restaurant, etc., puis à subtiliser votre carte afin de retirer le plus d'argent possible en un minimum de temps. Le plus souvent, les malfrats utilisant cette technique agissent à deux, voire à trois.

Les auteurs peuvent intervenir dans les self bankings bien entendu, mais aussi dans les autres lieux où se trouve un terminal de payement : magasins, restaurants, etc. Une fois le code secret détecté, ils parviennent à dérober la carte bancaire en détournant l'attention de la victime sous divers prétextes, soit lorsqu'elle termine son opération au bancontact, soit à proximité, sur le parking lorsqu'elle charge ses courses dans sa voiture par exemple, soit même à son domicile après l'avoir suivie discrètement.

D'autres procédés frauduleux liés aux distributeurs automatiques existent : un équipement difficilement détectable est intégré à l'automate de manière à ce que les cartes restent bloquées à l'intérieur (card trapping) ou les espèces (cash trapping), un lecteur de carte enregistre les données de la carte magnétique et un clavier falsifié ou une caméra miniature saisit le code (skimming), des enregistrements vidéo camouflés, etc.

  

IBS Bancontact

© IMPACT 360

 

A quoi devez-vous être attentif au distributeur automatique ?

- A toute personne qui vous parle au moment où vous effectuez votre retrait, aussi aimable et serviable soit-elle. Redoublez d’attention à cet instant précis. La personne qui vous parle n’est probablement pas seule ; surveillez votre environnement immédiat.

- Les «trucs» utilisés par les auteurs pour vous distraire sont multiples : vous avertir que vous avez laissé tomber un billet, entamer une conversation, vous proposer de recommencer votre opération à la suite d'un message apparu sur l'écran ou de lui montrer comment vous procédez, etc.

- Un tiers vous propose d'appeler Card Stop avec son téléphone parce que votre carte bancaire est bloquée dans l'appareil ou parce que vous n'avez pas pu terminer votre opération correctement. N'acceptez pas car en réalité il appellera un complice qui vous "confirmera" que votre carte a bien été bloquée.

- Si un automate ne vous est pas familier ou n'est pas situé à un endroit habituel (agence bancaire par exemple).

- Si une personne vous aborde après que vous ayez effectué un payement avec votre carte bancaire ou retiré de l'argent. Quel que soit le motif, ne lui permettez pas d'approcher ni de vous aider.

 

Les bons réflexes

- Ne choisissez pas un code secret facile à deviner. Dans tous les cas, mémorisez le ;

- Au bancontact, n’hésitez pas à demander à la personne qui vous suit immédiatement de s’écarter un peu, le temps de composer votre code. Si elle reste néanmoins très proche de vous, n'entamez pas votre retrait d'argent, invitez-la à passer devant vous ;

- Lorsque vous effectuez votre opération, ne vous laissez pas distraire par un tiers. Cachez le clavier avec votre main libre ou avec votre portefeuille lorsque vous tapez votre code ;

- Au moindre doute, stoppez votre opération et retirez votre carte de l'appareil. Et, bien évidemment, ne retapez jamais votre code à la demande d’un quidam ;

- En cas de problème - carte retenue, avalée, volée, etc. - appelez immédiatement Card Stop au numéro 070 344 344 afin de faire bloquer votre carte. Formez le numéro vous-même, refusez qu'un tiers le fasse à votre place

- Contactez immédiatement le 101 ou le poste de police le plus proche si vous êtes témoin ou victime d'agissements suspects.

 

Frédéric MOSER et Christian ARNOULD

Source: secunews.be