Prévenir les cambriolages : avez-vous pensé à protéger l’étage et les caves ?

 

Pour pénétrer dans une habitation, le cambrioleur s’attaque généralement aux portes et fenêtres du rez-de-chaussée. Il y a cependant d’autres accès auxquels on ne pense pas toujours, à savoir l’étage et les caves. Les caves constituent un endroit idéal pour le cambrioleur car il peut œuvrer sans être vu ni dérangé.

Quelques conseils utiles pour la protection de ces entrées possibles.

cambriolage Maison IBS

 © Pascal Pintsch



Pourquoi et comment protéger l’étage ?

Il est nécessaire de protéger les accès à l’étage d’une habitation si le cambrioleur a la possibilité d’atteindre une fenêtre, une coupole ou une lucarne de toit, par escalade avec l’aide ou non de matériaux trouvés à proximité.

Des structures annexes, de faible hauteur, situées à l’arrière de l’habitation peuvent notamment offrir au cambrioleur un accès aisé aux fenêtres de façade et de toiture : véranda dont le toit est accessible facilement, terrasse avec balustrade qui permet l’escalade, muret de séparation, etc. 

Vérifiez donc avec soin les fenêtres de façade et de toiture accessibles afin de les protéger efficacement.

Pour rappel (voir nos articles précédents), vous pouvez :

  • placer une poignée (clenche) à clef, un verrou ou un clapet de sécurité, fixer un verrou à clef à vos fenêtres de toiture. Au besoin, optez pour un vitrage feuilleté et/ou grillage amovible intérieur.
  • placer des taquets antivol en dessous ou des renforts de paumelles (voir Ref Livios) pour éviter que le cambrioleur ne puisse dégonder la fenêtre fermée.
  • utiliser des vis à têtes spéciales indémontables pour vos coupoles, poser un grillage solidement ancré aux murs à l’intérieur, du verre anti-effraction ou une plaque de polycarbonate résistante. Il existe aussi des coupoles anti-effraction.

 

Qu’en est-il des caves ?

Il est fréquent que l’on puisse pénétrer en divers endroits dans les caves. Il s’agit d’espaces où le cambrioleur n’est que très peu visible et dont les accès sont évidemment à sa portée. 

 

Les portes des caves 

Comme pour les autres portes de votre maison, il ne faut pas négliger celles des caves.

Soit vous y placez une serrure sécurisée (cylindre protégé par une rosace ou une plaque de sécurité, serrure avec pêne pénétrant dans la gâche d’au moins deux cm) ou, pour réduire les frais, s’il s’agit d’une porte par laquelle vous ne rentrez pas d’habitude, placez deux verrous, l’un au niveau du sol et l’autre dans la partie supérieure de la porte.

Si vous avez une porte dont une partie est vitrée, il est vivement conseillé d’y placer des barreaux ou un panneau en bois, côté intérieur. Toujours enlever la clef de la serrure et, le cas échéant, opacifier la vitre au moyen d'une feuille statique.

S’il y a du jeu entre la porte et le chambranle, installez un profilé métallique afin d’éviter qu’on puisse y insérer un tournevis ou pied de biche dans le but de forcer la porte. (Taper «sécustrip» sur votre moteur de recherche).

 

Les fenêtres des caves 

Pour les fenêtres formées de briques en verre, il n’y a pas de protections spécifiques à mettre en place.

Pour les fenêtres traditionnelles, plusieurs solutions existent pour les protéger :

Placez une clenche à clef, un ou plusieurs verrous, ou s’il s’agit d’une fenêtre que vous n’utilisez que rarement, vous pouvez la visser et la rendre inutilisable.

Vous pouvez placer des barreaux à l’extérieur, sans oublier qu’il faudra les sceller avec un écartement maximum de 12 cm.

Si vous optez pour des barreaux intérieurs, utilisez des barres carrées (plus faciles à manipuler), forez un trou aux extrémités, placez des chevilles et vissez les barres sur le mur. Vous pourrez ainsi les enlever facilement si vous avez besoin d’avoir accès à votre fenêtre. En regardant par la fenêtre, le voleur verra les barres et ne sera pas tenté de pénétrer par cette ouverture.

Les soupiraux

Le soupirail est également une entrée possible pour un voleur, il ne faut donc pas le négliger.

On peut le bloquer à l’aide d’une chaîne (ou une barre) fixée à la grille puis solidement ancrée, le plus bas possible, au mur situé en-dessous de cette dernière. Un cadenas évitera toute manipulation par le voleur. 

Si le soupirail fait plus de 50 X 50 cm, placez deux chaînes ou barres + cadenas.

Si vous n’avez pas besoin d’utiliser ce soupirail, vous pouvez toujours le bloquer définitivement par une soudure ou en y plaçant une plaque métallique.

 

Pascal PINTSCH

Commissaire de police,

Conseiller en prévention vol de la zone de police de Semois et Lesse

 

Source: secunews.be ©

 

A propos

IBS existe depuis plus de 30 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert : A-0024b

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Fax: 010 24 19 60

Email: info@ibs-security.be