Les dangers de l’électricité domestique

Apport d’énergie prioritaire de nos habitations, l’électricité est partout. Cependant, celle-ci n’est pas dénuée de tout danger. Une prise de courant défectueuse, un appareil électrique vieillissant, des projections d’eau sur un conducteur électrique peuvent vous coûter la vie.

 

electricite IBS

© IMPACT 360



Tout défaut peut amener une électrocution ou un début d’incendie. A manipuler avec précaution et en toute connaissance de cause. Le travail sur les installations et appareils électriques réclame des compétences.

 

L’alimentation électrique

Deux notions doivent être maîtrisées en présence d’électricité : le courant (exprimé en ampère) et la tension (exprimée en volt).

Si la quantité de courant qui traverse notre corps peut nous tuer, sa mesure étant très difficile, c’est la tension du réseau qui doit nous avertir d’un danger. La tension critique est de 48 Volts : au-dessus, c’est dangereux même mortel, en-dessous c’est inoffensif. Or, notre réseau domestique travaille sous une tension de 240 volts en monophasé et 400 volts en triphasé. Il est donc potentiellement mortel.

De plus, le courant qui passe dans un fil métallique développe un échauffement qui est proportionnel à la valeur de celui-ci : plus le courant augmente, plus l’échauffement augmente. Les fils conducteurs et les disjoncteurs ou fusibles qui les protègent ont été dimensionnés afin d’éviter les surchauffes. Les courants marqués sur les fusibles et disjoncteurs dépendent directement du diamètre des fils qui les suivent et, donc, de leur échauffement potentiel.

 

Les risques

L’électrocution

L’électrocution est le principal danger couru par l’homme en contact direct avec une tension électrique. Toute partie métallique sous tension comme un conducteur électrique non isolé ou un châssis métallique d’un appareil électrique, est donc un danger d’accident. Pour cela, nos installations électriques sont protégées par des isolants en matière plastique ou en caoutchouc. Altérer ces isolants ou négliger de protéger l’accès aux parties métalliques expose les utilisateurs à un danger potentiellement mortel. Ce risque est aggravé en présence d’humidité car l’eau est un excellent conducteur d’électricité.

En plus des isolants, la législation impose de placer en protection des installations électriques un dispositif destiné à limiter les courants de fuite, ceux qui traversent un corps humain lorsqu’il touche un conducteur sous tension. Appelé différentiel, ce dispositif est capital pour votre protection.

 

La surchauffe

Lorsqu’un courant traverse un conducteur (fil électrique ou appareil), il se produit un échauffement normal. Cependant, celui-ci doit rester en-dessous des valeurs normales afin de ne pas provoquer de début d’incendie. Pour cela, les installations électriques et les appareils sont équipés de fusibles ou de disjoncteurs, chargés de couper la tension dès que la valeur dépasse le seuil tolérable.

De plus, avec le vieillissement ou les vibrations, certains contacts deviennent moins francs et chauffent. Sans avoir d’augmentation de courant, ces points chauds sont susceptibles de déclencher un départ de feu.

Le court-circuit, lorsque deux conducteurs viennent en contact direct l’un avec l’autre, fait brusquement augmenter le courant dans ceux-ci, provoquant échauffement et étincelles. Il devrait faire déclencher immédiatement les protections qui se trouvent à l’entrée de l’installation.

  

Conseils pour éviter les accidents liés à l’électricité

En permanence

  • Débranchez tous les appareils électriques non utilisés.
  • Ne surchargez pas les multiprises
  • Ne prenez jamais en mains un conducteur métallique comme un fil ou la partie extérieure d’un appareil électrique sous tension, en cas de doute, considérez – le sous tension.
  • Evitez l’usage d’appareils électriques en présence d’eau ou d’humidité.
  • Eloignez les appareils électriques des éviers, baignoire, douche et autres points d’eau.
  • N’utilisez jamais un appareil électrique avec les mains ou les pieds mouillés.

 

En fonction des circonstances

  • Ne bricolez jamais votre installation électrique et ne remplacez les fusibles que par des équivalents en ampère.
  • Remplacez les fils électriques abîmés.
  • Vérifiez vos allonges électriques afin de contrôler si elles sont capables de supporter la charge (en watts ou en ampères) que vous voulez y brancher.
  • Lorsqu’une prise ou un câble électrique chauffe anormalement, faite contrôler l’installation.
  • En cas de doute, faites vérifier l’installation électrique par un technicien qualifié.

 

Pour mémoire, le contrôle de l’installation électrique dans une maison individuelle est aussi obligatoire tous les 25 ans. Celui-ci doit être réalisé par un organisme agréé, pas par un installateur.

 

Jean-Paul CHARLIER

Commandant des services incendie er

Source: secunews.be ©

 

A propos

IBS existe depuis plus de 30 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert : A-0024b

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Email: info@ibs-security.be