Police on web : des nouveaux services en ligne

Police on web, véritable guichet en ligne, permet de déposer plainte pour des faits mineurs, demander la surveillance de son domicile et déclarer son système d'alarme et sa caméra. Durant la pandémie covid-19, d’autres infractions ne nécessitant pas une intervention policière urgente peuvent en outre être dénoncées.

 

IBS

© Patrick Decorte

 

Description de l’outil

Mis en place en 2007 par le Gouvernement dans le cadre de la simplification administrative du travail de police, police on web est accessible tant aux personnes physiques que morales. Cette plateforme évite de se déplacer dans un commissariat de police.

L’accès à police on web est réservé à tout citoyen belge ou résidant en Belgique. Quel que soit le type de déclaration choisie, il est toujours possible de la faire en son nom propre ou pour le compte d’un tiers à condition d’en avoir son autorisation.

 

Comment et pour quels faits mineurs déposer plainte en ligne ?

Le dépôt de plainte en ligne peut se faire pour des faits liés à la petite criminalité :

- Vol de vélo, de vélomoteur;
- Vol à l'étalage;
- Dégradations;
- Graffitis, etc..

Cependant, la plainte doit répondre à quatre conditions. Il est tout d’abord important que les faits dénoncés se soient produits en Belgique. De même, il doit s’agir de faits pour lesquels l’identité de l’auteur n’est pas connue. Ces faits ne doivent pas consister en des menaces ou de la violence. Enfin, personne ne doit avoir été blessé lors du déroulement de ces faits.

Une fois toutes les données introduites (lieu, heure, circonstances, compagnie d’assurance, etc.), un numéro de référence vous est communiqué et une confirmation vous est adressée par mail. La déclaration peut porter sur plusieurs biens. Il n’est donc pas utile de déposer plusieurs plaintes pour un même fait.

La plainte sera ensuite automatiquement traitée au même titre qu'une plainte établie dans un commissariat, par le service de police territorialement compétent qui vous contactera soit par courriel ou par courrier postal. Les documents générés par police on web ne font pas office de procès-verbal.

 

Extension temporaire à certains faits pour les plaintes en ligne

Compte tenu des mesures de distanciation dues à la crise pandémique, le Collège des Procureurs généraux a marqué son accord pour élargir temporairement les possibilités du guichet en ligne.

 

Pour autant qu’’ils ne nécessitent pas une intervention policière immédiate, les faits suivants peuvent maintenant être déclarés via Police on web :

  • coups et blessures ;
  • menaces ;
  • harcèlement ;
  • vols sans violence ;
  • escroqueries (y compris via internet) ;
  • perte d’objets ou de documents (y compris la carte d’identité, les documents de bord, etc.).

 

La demande de surveillance

Plus communément appelée "police veille", la déclaration d'absence prolongée de votre domicile vous permet d'obtenir gratuitement une surveillance de votre habitation lorsque vous êtes absent pour plusieurs jours (vacances, hospitalisation, etc.).

Il est important de bien remplir le formulaire d’informations relatives à l’habitation afin que les services de police disposent du maximum de données pour identifier plus facilement d’éventuels agissements suspects aux abords de votre habitation, mais également afin de pouvoir vous joindre le plus rapidement possible en cas de problèmes.

Ainsi, il est indispensable de préciser les mesures de sécurité que vous avez prises pour votre habitat (alarmes, gardiennage, chiens, présence de tiers, etc.) et de bien spécifier vos heures de départ et de retour. Les véhicules restant sur place (voie publique ou garage) ou susceptibles d’être perçus à proximité de votre habitation (voiture du voisin, d’un parent, etc.) sont également à communiquer.

Une fois avertis, les services de police prendront en compte la surveillance de votre habitation au cours de leurs patrouilles et autres missions ordinaires.

 

Déclarer un système d'alarme et/ou une caméra de surveillance

Les personnes physiques ou morales (entreprises, centrale d’alarme, etc.) doivent déclarer leurs systèmes d’alarme ou de caméras de surveillance aux services de police.

Via police on web, une même application permet de déclarer les deux systèmes, et ce gratuitement. Un système d’alarme doit être déclaré dans les 10 jours à compter de son installation, une caméra de surveillance au plus tard la veille de sa mise en service. Une fois déclarée, il est toujours possible d’ajouter, modifier ou mettre hors service l’une ou l’autre installation. Ces modifications ou mise hors service doivent être communiquées dans les 10 jours, toujours via police-on-web.

Pour accéder à ce guichet électronique, il faut s’identifier au moyen de sa carte d’identité électronique, d’un token citoyen, ou d’un code unique de sécurité via une application mobile.

Vous devez valider les données de ces systèmes d’alarme et caméras au moins une fois par an. A défaut, celles-ci seront considérées comme obsolètes et seront supprimées.

Les références du site BESAFE expliquent en détail ces procédures.

https://www.police.be/fr/e-loket

https://www.besafe.be/fr/themes-de-securite/camera

https://www.besafe.be/fr/actualit%C3%A9s/loi-cameras-noubliez-pas-la-validation-annuelle-de-votre-declaration

 

Kevin RIGA et Christian ARNOULD

 

Source: secunews.be ©

 

A propos

IBS existe depuis plus de 35 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert Intrusion : A-0024
N° agréation Incert Vidéo : VA-0024

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Email: info@ibs-security.be