Aide médicale urgente : qui intervient et comment ?

Vous avez besoin d’aide et vous appelez le 112 pour une personne en détresse, que ce soit à votre domicile pour un problème de santé ou sur les lieux d’un accident. Quels types d’ambulance ou SMUR interviennent et comment ? Découvrons l’aide médicale urgente.

L’aide médicale urgente représente l’ensemble des moyens qui peuvent être envoyés pour secourir une personne en difficulté. Cette chaîne de services et personnels spécialisés fonctionne selon des procédures standardisées. C’est la loi du 8 juillet 1964, les arrêtés d‘exécution et circulaires émises depuis lors qui organisent l’aide médicale urgente aux personnes dont l’état de santé requiert des soins immédiats par suite d’accident ou de maladie.

 

IBS

© Patrick Decorte

  

Qui intervient en cas d’appel au 112 ?

Première étape : faites le 112. Un permanencier 112 prendra alors votre appel. Ce professionnel vous posera une série de questions indispensables afin de vous aider à bien réagir et d’envoyer les secours les plus adéquats. SMUR ? Ambulance ? PIT ?

Il pourra aussi tout simplement vous conseiller de vous adresser à votre médecin généraliste.

 

Les ambulances 112

Il s’agit d’ambulances agréées qui font partie des zones de secours des services incendie ou de la Croix-Rouge de Belgique, dans certains cas de compagnies privées. Cette ambulance est le moyen de base envoyé sur toute intervention.

Mais quelle que soit sa provenance, le contenu de cette ambulance est identique et fixé par la loi : perfusion, brancards, moyens d’immobilisation, attelles, oxygène, appareils de surveillance du rythme cardiaque,…

Dans chaque ambulance, une équipe de minimum deux secouristes-ambulanciers brevetés. La formation de ces ambulanciers est similaire partout : 120 heures de cours théoriques et 40 heures de pratique. Chaque année, ces ambulanciers suivent 24 heures de recyclage et une réévaluation tous les 5 ans.

 

Le PIT

Le PIT ou Paramedical Intervention Team est une ambulance dans laquelle se trouve en plus un infirmier spécialisé en urgences. Ce dernier pourra pratiquer une série de gestes supplémentaires pour faire face à des interventions plus graves. Dans un PIT se trouve également des appareillages spécifiques.

 

Le SMUR

Dernier maillon possible de l’aide médicale urgente, le SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation). Il s’agit d’un véhicule, le plus souvent une voiture, distinct de l’ambulance qui peut être envoyé en renfort en cas de détresse vitale d’un patient. Il contient une quantité importante de médicaments et de matériel qui permet une prise en charge équivalente à ce qui se passerait dans un service d’urgence. Ce SMUR est toujours basé dans un hôpital spécialisé et fonctionne avec le matériel et le personnel du service des urgences.

A bord, un infirmier et un médecin, parfois accompagnés d’un chauffeur, pratiqueront tous les gestes nécessaires pour réanimer et stabiliser le patient. Ils pourront alors diriger celui-ci vers l’hôpital le plus adéquat en fonction de son état.

 

Comment se déroulera l’intervention ?

Tout d’abord, les premiers arrivants, le plus souvent les ambulanciers, veilleront à prodiguer les premiers soins et à la sécurité. Celle du patient, de la famille, du public mais aussi la leur. Ils évalueront l’état du malade ou du blessé.

Ces secouristes-ambulanciers communiqueront ensuite un bilan au centre 112. Ce dernier enverra, si ce n’est déjà fait, des moyens complémentaires. Le SMUR, une ou plusieurs autres ambulances en cas de blessés multiples sur un accident mais aussi des renforts d’autres disciplines si nécessaire, notamment les pompiers 

Tous ces intervenants prendront toutes les mesures de protection nécessaires sur place et assureront les soins les plus complets à la victime. Après stabilisation de celle-ci et nouveau bilan au centre 112, ils rejoindront l’hôpital le plus adéquat.

En effet, certains cas spécifiques devront être dirigés vers des centres plus spécialisés. C’est le cas des grands brûlés, des intoxications au monoxyde de carbone nécessitant un caisson hyperbare, mais aussi de certains traumatismes requérant des soins particuliers hautement spécialisés.

L’ensemble de cette chaîne des secours constitue ainsi, par ses ressources humaines et ses moyens, la réponse la plus efficace possible à la détresse d’une victime et lui assure une prise en charge adéquate dans les meilleurs délais.

 

Dr Frank VAN TRIMPONT

Docteur en médecine,

Directeur Certificat Gestion des Situations d’Exception ULB

  

Source: secunews.be ©

 

A propos

IBS existe depuis plus de 35 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert Intrusion : A-0024
N° agréation Incert Vidéo : VA-0024

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Email: info@ibs-security.be