Comment rendre un parc sécure pour tous ?

 

Dans les villes, les parcs sont de précieux lieux de détente mais ils peuvent aussi être source de malaise, notamment pour les femmes. Des aménagements peuvent réduire le sentiment d’insécurité et favoriser la convivialité de ces espaces de rencontre.

 

IBS

 © Secunews



Le sentiment d’insécurité

Une enquête de sécurité réalisée par la police fédérale en 2018 révèle que les femmes se sentent beaucoup moins en sécurité que les hommes dans l’espace public. Elles évitent certains endroits de la ville, hésitent à sortir quand il fait noir, etc.

Pour de multiples raisons, les parcs deviennent ainsi des espaces inquiétants pour les femmes. Elles s’y rendent rarement seules et évitent d’y passer même si c’est un raccourci.

Dans l’objectif de réduire ce sentiment d’insécurité, un projet de recherche participative a donné la parole aux femmes par le biais de marches exploratoires. En tant qu'usagères de l'espace public, elles se sont exprimées sur leur sentiment d’insécurité. Pourquoi se sentent-elles mal à l’aise en rue ? Comment pensent-elles un espace attractif pour tous ?

Au terme du projet, elles ont émis quelques recommandations visant notamment l’aménagement des parcs.

  

Des espaces pour tous

Les espaces les plus attractifs du parc doivent pouvoir être utilisés par plusieurs groupes d’usagers au même moment et de différentes manières. Une bonne mise en réseau doit faciliter l’accès à tous ces espaces afin d’éviter que des groupes d’usagers monopolisent les espaces les plus attractifs.

Dans les parcs les plus petits, il faudra permettre à différents groupes d’usagers de se côtoyer sur des espaces limités, et donc être particulièrement attentif aux éléments (de jeux, de séjour) qui délimitent ces lieux restreints sans pour autant constituer des obstacles visuels.

Dans de grands parcs, les espaces sans fonctions particulières devront été aménagés de manière à favoriser le contact social entre des personnes qui ne se sont pas encore approprié les différents espaces : par exemple, installation de bancs en face à face.

Un espace peut également être dédié aux sans-abri afin qu’ils puissent séjourner sans déranger les autres usagers du parc.

 

Des aménagements pour tous les âges

Les parcs doivent être aménagés pour répondre aux besoins des usagers de tous âges. Pour les jeunes particulièrement, les espaces ainsi que le mobilier seront pensés aussi bien pour les filles que pour les garçons.

Des aires de jeux clôturées seront dédiées aux enfants en bas âge. Les accompagnants pourront se poser dans un espace agréable connexe qui permette d’exercer une surveillance visuelle.

Des toilettes publiques et des points d’eau potable seront prévus afin que les usagers du parc, et plus particulièrement les familles, puissent profiter des espaces verts plus longtemps.

Les personnes âgées seront accueillies dans des zones plus protégées tout en permettant une relation visuelle vers des zones plus fréquentées. Ces aires seront aménagées à l’aide de simples tables (destinées par exemple à des jeux de société) ou par des terrains de pétanque ou jeux d’échecs géants.

 

Une accessibilité aisée

La mise en réseau des sentiers du parc doit permettre d’y accéder rapidement. De panneaux de signalisation à l’entrée mais aussi dans le parc doivent faciliter l’orientation des usagers.

Les sentiers doivent être suffisamment larges pour accueillir marcheurs et joggeurs. Les personnes à mobilité réduite ne devront pas être oubliées lors de l’aménagement de sentiers.

Afin de favoriser le contrôle social, les allées principales du parc seront visibles et transparentes. De même, l’éclairage des sentiers sera prévu, d’autant plus si de grands arbres empêchent la luminosité naturelle.

Les usagers seront encouragés à découvrir le parc. Pour les enfants, les sentiers donnant sur l’extérieur du parc seront équipés de quelques éléments invitant au jeu. Les pourtours du parc seront étudiés de sorte que les trottoirs deviennent des chemins parallèles aux sentiers du parc et invitent les piétons à fréquenter cet espace vert.

La prise en compte de ces quelques suggestions par les élus locaux et/ou professionnels de l’aménagement du territoire devrait permettre de diminuer le sentiment d’insécurité des femmes, mais également de reconsidérer les parcs comme des espaces de bien-être essentiels pour tous. Ils constituent également de véritables points de rencontres entre habitants, encourageant la création de liens et favorisant la cohésion sociale au sein des quartiers.

 

Delphine CHARLOT

Licenciée en criminologie

Direction Prévention et Sécurité, Ville de Charleroi

 

Source: secunews.be ©

 

A propos

IBS existe depuis plus de 35 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert Intrusion : A-0024
N° agréation Incert Vidéo : VA-0024

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Email: info@ibs-security.be